BLOG

Plantes dépolluantes :
une fausse bonne idée ?

Vous les avez déjà sûrement croisées dans la presse ou sur les étagères des magasins, et  pour cause ! Les plantes dépolluantes sont partout. Depuis de nombreuses années, une croyance populaire circule : les plantes d’intérieur seraient des alliées précieuses dans la lutte contre la pollution de l’air intérieur. Alors, mythe ou réalité ?

Le mécanisme des plantes dépolluantes

On vous l’annonce tout de suite : si vous pensez que mettre un ficus dans le salon suffisait à vous protéger de la pollution, vous faites erreur !

Il est largement admis que les plantes ont la capacité de filtrer les toxines présentes dans l’air grâce à leurs feuilles ou à leurs racines. Dès les années 1980, la NASA soulignait la capacité de certaines plantes à absorber des composés organiques volatils (COV) comme le formaldéhyde ou encore le benzène. 

Néanmoins, comme l’ont souligné de nombreux chercheurs, cette étude a été réalisée dans des conditions spécifiques de laboratoire. Elle ne prend donc pas en compte les limites réelles de l’épuration de l’air par les plantes dans nos environnements quotidiens tels que les transports, les bureaux ou encore nos lieux de vie. 

Les plantes dépolluantes : un mythe ?

Alors certes, les plantes peuvent absorber certains polluants si les conditions idéales sont réunies (forte luminosité, humidité contrôlée, maintenance minutieuse…). Malheureusement, le taux de purification des plantes est souvent bien trop faible pour avoir un impact significatif sur la qualité de l’air intérieur.

En 2009, des tests d’épuration en conditions réelles démontrent que la quantité de plantes en pots nécessaires à une dépollution significative de l’air serait de l’ordre d’une centaine de végétaux… bien loin des 2, 3 succulentes qui apportent la petite touche écolo dans votre bureau !

Certaines installations végétales plus conséquentes pourraient cependant avoir un impact positif sur la qualité de l’air intérieur. Les murs végétaux par exemple, seraient non seulement en mesure de filtrer les polluants de l’air grâce aux plantes qui le composent, mais aussi de décomposer les produits chimiques toxiques grâce aux micro-organismes qu’ils abritent.

Dans cette optique, la SNCF a notamment inauguré en 2010 un mur végétal de 70m² à l’intérieur de la gare Magenta de Paris afin d’améliorer la qualité de l’air pour les quelques 70.000 voyageurs quotidiens. 

Plantes dépolluantes

Les bienfaits des plantes d'intérieur

Bien que les plantes ne soient pas la clé pour dépolluer votre air, elles sont cependant un atout de taille pour améliorer votre cadre de vie et votre bien-être !

Plus qu’un simple objet de décoration, elles réduisent le stress tout en stimulant la créativité et la productivité. 

Attention cependant aux variétés que vous choisissez pour vos intérieurs ! Certaines plantes peuvent causer des réactions allergiques : c’est notamment le cas du ficus benjamina, de l’orchidée ou encore de la fougère.

Les solutions concrètes pour assainir son intérieur

Si l’on ne peut donc pas compter exclusivement sur les plantes pour améliorer la qualité de l’air intérieur, d’autres méthodes scientifiquement validées peuvent être mises en place.

Il est par exemple conseillé d’ouvrir les fenêtres une dizaine de minutes plusieurs fois par jour pour favoriser le renouvellement de l’air. Afin d’éviter les pics de pollution extérieure, il est recommandé d’aérer de préférence tôt le matin et tard le soir. Évitez également les produits d’entretien nocifs et les matériaux trop chimiques.

Pour une approche proactive de la gestion de la qualité de l’air intérieur, tournez vous vers des outils de surveillance et de prédiction comme INDALO® Supervision

INDALO® Supervision est une solution intelligente qui indique le meilleur moment où renouveler son air grâce à sa technologie prédictive. Notre solution régule de manière prédictive la ventilation de votre bâtiment ou formule des recommandations d’aération personnalisées. INDALO® Supervision se positionne comme LA solution pour trouver un bon compromis air intérieur et extérieur. Et cela, en limitant considérablement son impact énergétique…

Nos experts en qualité d’air intérieur peuvent vous accompagner !