30 mai 2016

Etude de qualité de l’air intérieur

Octopus Lab réalise des études de prévision de la qualité de l’air intérieur pour construire des bâtiments sains.

Par l’emploi d’outils exclusifs, Octopus Lab peut simuler numériquement la qualité de l’air intérieur d’un bâtiment à construire ou à rénover en fonction du bâtiment, ses matériaux de constructions, son usage, son environnement.

Octopus Lab accompagne les acteurs de la construction :

  • en phase opérationnelle lors de la conception d’un bâtiment
  • en phase R&D pour amplifier les innovations via la thématique santé

En phase opérationnelle

Lors de la conception d’un bâtiment, Octopus Lab apporte une aide à la décision sur les choix de construction ou de rénovation qui influent sur la qualité de l’air dans le bâtiment. Basés sur des critères pertinemment choisis (dimensions des pièces, type de conception, matériaux et systèmes de ventilation, mobilier), Octopus Lab réalise des simulations en utilisant le modèle INCA-Indoor dont il exploite l’expertise, afin de déterminer la QAI résultante dans le futur bâtiment. Un rapport détaillé sur la composition chimique de la pollution intérieure et ses origines est fourni.

Dans le cas où la qualité de l’air intérieur s’avère médiocre, Octopus Lab fournit des solutions alternatives d’aménagement jusqu’à obtenir une configuration pour laquelle une qualité de l’air intérieure est considérablement améliorée et optimale. Notre expertise et expérience permettent une efficacité et une rapidité de traitement.

Grâce à cela, Octopus Lab fournit des informations essentielles pour faciliter les choix de matériaux, d’implantation et de dimensionnement du système de ventilation d’un bâtiment pour vous fournir une qualité de l’air supérieure.

En phase R&D

Octopus Lab accompagne les promoteurs et fabricants de matériaux à la recherche de nouveaux matériaux ou procédés plus performants et plus vertueux.

L’expertise d’Octopus Lab permet d’amener une réflexion poussée sur les impacts sanitaires des innovations, les moyens nécessaires pour caractériser leur impact sur la pollution de l’air (essais et mesures à réaliser) et la projection de ces mesures dans des environnements simulés pour inclure les solutions innovantes dans l’ensemble du bâtiment.