30 mai 2016

La pollution de l’air

La pollution de l’air, et plus particulièrement de l’air intérieur, est un domaine complexe à décrire du fait du grand nombre de sources de pollution et du grand nombre d’espèces chimiques impliquées. Leurs impacts sanitaires sont nombreux (Aspects sanitaires de la pollution de l’air) et il est nécessaire de traiter l’ensemble de ces informations pour avoir une vue exhaustive des polluants de leurs origines et du risque associé à chacun d’eux.

On peut classer les polluants de l’air intérieur en quelques grandes classes :

Les composés organiques volatiles (COV) regroupe un grand nombre d’espèces chimiques. Leur toxicité dépend de leur structure chimique.

CH2O

Les espèces oxydantes sont des composés qui ont la particularité de réagir chimiquement avec les autres polluants de l’atmosphère et sur les surfaces des bâtiments. Par ces réactions, des composés encore plus toxiques sont formés.

NO2

Les particules fines sont des agrégats solides ou liquides de très petite dimension (de quelques nanomètres à quelques microns). Lorsqu’on les respire, ils s’insèrent dans les voies respiratoires et peuvent provoquer des réactions inflammatoires (voire même passer dans le sang) selon leur composition chimique.

 

Le dioxyde de carbone (CO2) est un polluant peu nocif pour l’homme puisque c’est ce que l’on expire. Il peut provoquer des pertes de concentration et une baisse d’efficacité au travail lorsque l’on est dans des environnements trop confinés ou trop peu ventilés.

CO2

Le monoxyde de carbone (CO) est un polluant émis par les systèmes de combustion. Il est très dangereux et peut s’avérer mortel car il se fixe dans le sang et remplace le dioxygène (O2).

CO